DOMAINES D'ACTIVITÉ

Fuites urinaires (Incontinence urinaire)

Pertes involontaires d’urines à l’origine d’un problème social ou d’hygiène (International Continence Society). Il en existe diverses formes:

  • Incontinence urinaire d’effort (la plus fréquente)

Fuites involontaires d’urine lors d’activités physiques, de toux, d’éternuements, de changements de position et autres, sans qu’il y ait la perception d’un besoin. Elle ne se produit pas au repos ni la nuit. 

Les facteurs de risques sont l’âge et les hyperpressions abdominales: poussées pour aller à selles, lors de toux chronique, de port de charges lourdes, de sports à haut impact comme le trampoline, la gym, la course à pied ou des séries d’abdominaux classiques de type «crunch», etc.

Elle touche surtout les femmes après l’accouchement ou à la ménopause. Chez les hommes, l’incontinence d’effort peut être la conséquence d’une opération de la prostate (cf. Post-prostatectomie).

L’objectif de la rééducation sera de retrouver un verrouillage périnéal efficace et automatique dans des activités fonctionnelles, par un travail de renforcement du périnée (cf. Exercices, Électrostimulation et Biofeedback) et une prise en charge globale du dos et de la région abdominale (cf. Techniques manuelles)
Des conseils d’hygiène de vie seront aussi donnés (cf. Éducation thérapeutique et Conseils)


 

  • Incontinence urinaire d'urgence

Fuites involontaires d’urine accompagnées ou immédiatement précédées d’un désir/besoin soudain et impérieux d’uriner. Elle peut survenir au repos, la nuit. 
Diverses situations peuvent la déclencher: mettre les clefs dans la serrure, entendre l’eau qui coule, s’exposer au froid, appréhender d’être dans un lieu sans WC ou de faire un long trajet, infections urinaires, maladies neurologiques (sclérose en plaques, Parkinson, AVC, etc).

Elle est souvent associée à une fréquence de mictions augmentée (plus de 7 mictions par 24h).

On la retrouve à tout âge et concerne les femmes ainsi que les hommes (lors d’augmentation de la taille de la prostate, ce que l’on appelle hyperplasie de la prostate).

La rééducation fera appel à l’électrostimulation qui aura pour effet de calmer la vessie, et au biofeedback, dans le but de réussir à obtenir une contraction périnéale correcte pour inhiber la contraction de la vessie (= réflexe). Un traitement comportemental et d’hygiène mictionnelle est également proposé.
 

  • Incontinence urinaire mixte

C’est l’association, en proportion variable, d’une incontinence urinaire d’effort et d’une incontinence urinaire d'urgence.